Convaincue que les régimes sont plus néfastes qu’autre chose (80% des personnes reprennent le poids perdu un an ou deux après), je vous propose aujourd’hui de vous expliquer comment je garde la ligne sans faire régime! 

De quelle base je pars? 

Depuis toujours végétarienne et mince de nature (52 kg pour 1m70), je n’avais pas particulièrement besoin de faire des efforts, mais avec les années qui passent les petits excès ont tendance à être un peu plus visibles (les pizzas, les frites, etc… aie aie aie). 

Depuis quelques temps (un an et demi environ) j’ai entamé une transition vers une alimentation végétalienne, accompagnée d’une prise de conscience sur la consommation de façon générale. Cette prise de conscience m’a amené à réfléchir aux impacts politiques, économiques et écologiques liés à ma consommation. J’ai décidé de consommer de privilégier les produits locaux et non transformés. J’ai remarqué que ces changements dans ma consommation ont amené à une légère perte de poids (de l’ordre de 1 à 2kg). 

Ma motivation? 

La première des motivations pour vouloir garder la ligne ou mincir selon moi ne doit pas être esthétique. C’est sans doute plus facile d’avoir un corps qui correspond aux critères de beauté que la société nous impose, mais un corps fonctionnel n’est il pas plus utile qu’un corps « parfait »? 

L’essentiel à mes yeux est d’avoir un corps en bonne santé qui nous permet de manger, boire, rire, nous déplacer. Si vous êtes en bonne santé comme vous êtes, c’est le principal. Je vous partage uniquement mes astuces parce qu’elles me permettent de rester en pleine forme, d’avoir plein d’énergie et de conserver mon poids idéal (esthétiquement mais pas seulement!). La recherche de la minceur n’est pas une fin en soi, loin de là. 

Et les émotions dans tout ça? 

Il faut savoir que les prises de poids ou la difficulté à maintenir un poids fixe sont très souvent liées aux émotions, tout n’est alors pas question de volonté mais plutôt de libération émotionnelle et de connaissance de soi. Il faut prendre le temps de se détendre, de se vider l’esprit. Accordons du temps de repos à notre corps! 

Une fois ces pré requis passés, je vous livre mes quelques astuces : 

  1. Apprendre à écouter son corps 

Habituée à manger à heures fixes, je mangeais parfois sans avoir faim ou alors j’avais faim depuis déjà quelques heures. Je me suis questionnée sur le bien fondé pour la santé de manger à heures fixes chaque jour. Dans le cadre de cette réflexion j’ai découvert l’association GROS (groupe de réflexion sur l’obésité et le surpoids). Cette association est composée de professionnels de santé et présente un panorama critique des méthodes minceurs, régimes, etc. Je vous mets en lien à la fin de l’article le site de l’association. Grâce à eux, j’ai pris conscience de la nécessité d’écouter son corps. Si on se penche sur nos sensations et nos besoins, on découvre de nouveau la véritable sensation de faim et de satiété (et non le désir de manger). Cette redécouverte permet de s’alimenter dès que le corps en ressent le besoin et de s’arrêter au moment adéquat. 

J’ai beaucoup souffert de crises où je pouvais ingurgiter d’énormes quantités de nourriture sans m’arrêter (paquets de chips énormes, suivies de chocolat, de paquets de biscuits apéritifs, le tout arrosé de soda). J’avais l’impression que rien ne comblait véritablement mon besoin de manger. Faire la paix avec moi-même et être à l’écoute de mon corps m’ont permis d’éviter ces « fringales ». La frustration et la privation ne permettent pas de maigrir mais au contraire poussent à faire de gros craquages. 

2. Déguster! 

Dans le même sens qu’être à l’écoute de soi, il est nécessaire que l’alimentation soit un plaisir et qu’à la fin du repas on se dise qu’on a mangé quelque chose qui nous a satisfait et qui nous faisait le plus envie. A défaut, c’est difficile de ne pas céder à ses pulsions et de ne pas faire un craquage.
Pareil, je trouve qu’il est important de prendre le temps de se poser pour manger et ne as faire d’autres activités en même temps (travailler, regarder la tv ou youtube etc…). 

3. Choisir des aliments non transformés

Il est très important d’un point de vue santé de privilégier les aliments complets et non transformés. Pour cela, je privilégie l’achat de fruits, légumes, de pâtes et de riz complets. Les plats industriels sont très souvent bourrés d’additifs, de sucre, de sel, et de mauvaises graisses. Si j’ai envie d’acheter quelques plats préparés pour les moments où je n’ai pas le temps de cuisiner (oui je sais ça m’arrive quand même occasionnellement), je vérifie la composition du produits. S’il y a plus de trois ingrédients que je ne comprends pas, je n’achète pas. 

Privilégier les aliments bruts permet de maitriser un peu plus sa consommation. Certes on ne connait pas la manière dont ils ont été produits, mais cela restera toujours mieux qu’un plat préparé. Je vous encourage à vous mettre aux fourneaux! 

4. Fin des produits animaux

Persuadée que la consommation de produits d’origine animale est mauvaise pour la santé (voir l’étude Campbell par exemple), j’ai choisi d’arrêter leur consommation. Si les lobbies tentent de nous convaincre que se gaver de lait de vache éviterait l’ostéoporose, et que la viande est nécessaire à la santé, il s’agit de s’informer. Je ne veux pas faire de propagande et je vous invite à mener vos propres questionnements à ce sujet. 

5.  Manger gras

Je n’ai jamais était aussi mince qu’aujourd’hui et pourtant je n’ai jamais consommé autant d’huile d’olive. Ma grosse bouteille d’huile tient à peine 3 semaines alors qu’avant elle me durait plusieurs mois! 

Le bon gras contenu par exemple dans les avocats et les huiles végétales, est essentiel à la santé! Ces graisses sont très bénéfiques, elles nous aident à assimiler les vitamines, et sont remplies de nutriments. Elles aident aussi à avoir une belle peau et de beaux cheveux. On se soigne de l’intérieur et cela se voit à l’extérieur. Il est hors de question de s’en priver!

6. Sevrez-vous du sucre 

On sait tous que le sucre est très addictif en plus d’être présent partout. Pour l’éviter, il faut déjà se concentrer sur les aliments non transformés comme conseillé précédemment. Mais attention, je parle ici du sucre raffiné et non du sucre présent dans les fruits notamment qui lui est très bénéfique pour la santé. Le sucre blanc (raffiné) contrairement au sucre présent dans les fruits est très mauvais pour la santé, plusieurs études démontrent qu’il serait la cause de maladies liées à l’hypertension, mais aussi le diabète et même certains cancers. 

On peut privilégier avec modération des alternatives plus saines telles que le sirop d’agave, le sirop d’érable ou encore le sucre de coco. 

Il est également possible d’utiliser le sucre complet qui est un sucre de canne cristallisé qui a conservé une partie de sa mélasse riche en fer, en vitamines et en minéraux. 

 

7. Faire un peu d’efforts physiques au quotidien

J’ai un peu mis de côté le sport ces derniers temps. Je n’en suis pas très fière je dois dire et je ne vous incite pas du tout à le faire. Le sport est essentiel pour rester en bonne santé et avoir un coeur qui pourra supporter toutes les émotions de ce dur monde. 

Mais même si je ne fais pas de séances de sport intenses, j’essaye d’ajouter de petits efforts physiques à chaque moment possible. Par exemple quand je vais en centre ville je me gare loin du point où je souhaite aller pour pouvoir marcher un peu plus. De même, je prends les escaliers plutôt que les ascenseurs et Escalators dès que possible. Enfin, je promène mon chien régulièrement. En plus de m’aérer, je fais un petit effort physique qui me permet de rester en forme (enfin à peu près).

Il suffit souvent de prendre de bonnes habitudes et de soigner son esprit avant de soigner son corps. Bon courage 

Catégories : Non classé

1 commentaire

queenofthetribu · 9 février 2018 à 19 h 40 min

Très bel article !! Ca donne envie de tester, ras le bol de faire le yoyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench
%d blogueurs aiment cette page :