Auparavant « beauty addict », j’adorais acheter des produits cosmétiques dont les bienfaits étaient vantés sur les réseaux sociaux, avant de m’orienter vers une routine soin naturelle. Au départ, j’avais tendance à  un peu oublier de vérifier l’essentiel dans mes achats, comme la composition des produits, leur provenance etc.

Mes habitudes ayant changé (article « Go minimalisme »), je vous propose de vous les exposer aujourd’hui.

Vous allez pouvoir le constater, tout est très simple, je réduits le nombre de gestes au minimum nécessaire et surtout j’adapte cette routine selon les besoins de ma peau au jour le jour. Je vous invite à faire de même, la peau jouant son rôle d’émonctoire nous montre ce dont elle a besoin de part ses réactions. Il ne faut pas hésiter à inclure ou à enlever certaines étapes selon la saison, le temps, les réactions de la peau etc.

En tout premier parfois avant même de m’être levée du lit, j’essaye de boire un grand verre d’eau (citronnée ou non). Ce premier geste va permettre de réveiller le corps, de stimuler l’estomac. Il va également permettre de nettoyer toutes les toxines qui se seront accumulées pendant la nuit, qui est un temps de réparation pour le corps. On va ainsi libérer le corps de déchets, ce qui rendra la peau plus nette à long terme. Enfin, cette habitude permet également de s’hydrater. L’hydratation de la peau doit passer en premier temps par la consommation de suffisamment d’eau par jour.

Ensuite, après avoir pris le temps de prendre un petit déjeuner et après suivi la routine ayurvédique dont je vous parle dans le livret prochainement en ligne, je vais m’occuper de ma peau, tout en sachant qu’elle est sèche avec une tendance à la déshydratation :

Ma routine corps :

D’abord une douche tiède au savon de Marseille. Je privilégie les pains de savons aux savons liquides car il contient bien moins de substances que ces derniers. De plus, ils sont souvent plus doux et se conservent mieux dans le temps. Il faut cependant faire attention à leur composition. On trouve sur le marché de nombreux savons avec l’inscription « savon de Marseille » ou encore « savon d’Alep », mais qui ne respectent pas du tout la composition initiale de ce produit. Le savon de Marseille doit contenir 72% d’huiles végétales, de l’eau, de la soude et du sel. Le savon d’Alep est quant à lui à base d’huile d’olive et de laurier.

Ensuite, je nourris et j’hydrate ma peau avec du monoi et de l’aloe vera. Le monoi dont l’appellation est contrôlée est composé d’huile de coco et de fleurs de tiaré. Vivant à Tahiti, je me fournis auprès de petits producteurs locaux. Si vous en acheté je vous invite à vérifier la composition, de nombreuses substances chimiques (comme des huiles synthétiques issues de la pétrochimie) sont introduites dans certains monoi commercialisés. Je vous invite à utiliser une ou des huiles produites localement ou du moins en France. Le coût écologique sera moindre, vous réaliserez probablement des économies et vous ferez fonctionner économiquement le marché local.

Les huiles végétales bénéfiques pour le corps sont nombreuses comme l’huile d’olive, de sésame, d’avocat ou encore l’huile de jojoba qui est adaptée particulièrement aux peaux mixtes. On peut également faire un mélange de plusieurs huiles végétales pour profiter de leurs différents bienfaits, mais je préfère faire simple.

Ma routine visage matin:

Je me splash généreusement de l’eau froide sur le visage. 

Ensuite j’applique une crème hydratante. Je la choisis toujours bio. J’apprécie particulièrement la marque Léa nature qui distribue plusieurs marques (so bio etic, lift argan, natessance, eau thermale Jonzac,…) en grande surface, en magasins bio, et en pharmacie.
Par exemple cette crème hydratante de la marque :

Cette étape est assez facultative pour moi, je la remplace très fréquemment par de l’huile de coco mélangée à de l’aloe vera comme pour le corps. Il faut cependant faire attention pour les peaux mixtes à grasse, parce que l’huile de coco peut être comédogène. Dans ces cas, elle peut être remplacée par de l’huile de jojoba qui ressemble fortement au sébum de la peau et qui est mieux toléré.

Le plus important est de répondre aux besoins de sa peau selon qu’elle manque d’eau ou de gras et adapter les produits en fonction.  Dans mon cas, elle est à la fois déshydratée et sèche.

Déshydratée, c’est-à-dire qu’elle manque d’eau. On le ressent à une sensation de tiraillement, d’inconfort ou encore à des ridules autours des yeux. Mais il n’y a aucune desquamation.

Au contraire une peau sèche manque de lipides parce qu’elle ne produit pas assez de sébum. Elle va tirailler en permanence, et on pourra souvent voir des marques de sécheresse visible (des plaques blanches sur le visage par exemple).

Ma routine visage du soir:

Je me démaquille à l’huile de coco. Elle enlève facilement le maquillage y compris le mascara. Certaines personnes sont gênées par l’utilisation d’huile végétale pour se démaquiller car cela leur laisse un filtre gras sur les yeux et flotte leur vision. Je n’ai pas cette impression pour ma part.
Je rince mon visage abondamment, puis une fois ma peau séchée, j’applique une huile de la marque Léa Nature.

C’est déjà la fin de ma routine journalière.

Et si je veux aller plus loin?

De temps en temps je fais un gommage quand je ressens que ma peau en a besoin. J’utilise une recette très simple soit:
Huile d’olive (environ 1 cuillère à soupe)
Sucre brun (2 cuillères à soupe)

Ce gommage me sert aussi bien pour le corps, que le visage ou encore les lèvres. Je fais parfois également un gommage sur le cuir chevelu à base d’huile d’olive et de gros sel. J’ai remarqué que ça a tendance à rendre mes cheveux plus aérés et à leur donner un peu plus de volume.

Pour des besoins spécifiques, j’utilise deux autres produits :

  • Si j’ai une imperfection (boutons par exemple), une mycose vaginale, ou un bobo qui nécessite d’être désinfecté j’applique directement sur la zone de l’huile essentielle d’arbre à thé dilué dans un peu d’huile végétale. Je peux également en utiliser pur très localement sur un bouton par exemple.  Attention à l’utilisation des huiles essentielles pures sur la peau, elles peuvent être dermocaustiques (irritantes) surtout pour les peaux sensibles. C’est une solution très efficace, mais il faut l’utiliser avec précaution en effet les huiles essentielles sont très puissantes.
  • Pour effacer les cicatrices (même quand elles sont blanches), j’utilise matin et soir de l’huile végétale de Tamanu. Cette huile possède de très nombreuses vertues (cicatrisante, anti inflammatoire, régénérante). Elle est aussi conseillée pour les problèmes d’eczéma et de couperose.

Comme vous avez pu le voir je fais au plus simple. Cela me prend très peu de temps et ma peau me le rend bien. Je n’ai quasiment jamais d’imperfections, et j’ai un grain de peau très fin. Comme je ne vis pas en ville, je souffre plus de l’excès de pollution qui encrassait ma peau et favorisait les comédons. Pour celles qui vivent en ville, je vous recommande très fortement d’ajouter un produit nettoyant à cette routine qui ne suffira pas en l’état.

Je suis certaine que beaucoup d’entre vous penseront que cette routine est incomplète mais j’ai décidé d’opter pour une routine très minimaliste et qui ne prenne pas de temps. Comme elle répond à ces critères et qu’elle convient très bien à ma peau je la garde.

Si cette routine me satisfait, ça ne sera peut-être pas forcément le cas d’autres personnes y compris celles qui ont le même type de peau que moi. Je vous invite à piocher ça et là ce qui pourra vous correspondre. Ma seule recommandation serait d’éviter de superposer les couches de produits sur votre peau surtout quand ils ont une composition très éloignée des produits bruts.

Je suis partisane de l’idée que ce qui va sur ma peau doit pouvoir être mangé. Ça ne vaut pas pour tous les produits que j’utilise mais globalement c’est le cas.

Et vous quelle est votre routine soin? Qu’est ce que vous aimeriez changer? Quelles sont vos attentes?

Catégories : Non classé

2 commentaires

· 6 février 2018 à 21 h 23 min

Je te rejoins totalement sur le fait qu’il en faut peu et que la peau en est d’autant plus contente (si je puis dire), j’ai une routine très minimaliste aussi, avec de l’huile d’amande douce, huile de coco et H.E. ensuite j’utilise aussi des hydrolats. En gros j’essaie de mettre le moins de produits toxiques sur mon visage et je m’en porte pas plus mal 🙂

Ma nouvelle définition de prendre soin de moi · 1 février 2018 à 19 h 03 min

[…] j’appliquais sur mon corps en m’orientant vers une routine soin plus naturelle (un aperçu ici)Je suis intimement persuadée que mettre des produits bourrés de perturbateurs endocriniens, et […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench
%d blogueurs aiment cette page :